« Autour de Georges Haupt et de ses archives »: séminaire EUROSOC

Le consortium ARCMC soutient le séminaire organisé dans le cadre du projet EUROSOC: « Autour de Georges Haupt et de ses archives : le socialisme européen et l’Internationale ».

Université de Rouen Normandie, UFR Lettres Sciences Humaines. Bâtiment A
7 décembre 2016, 10h-18h, Salle A509

La bibliothèque de la Fondation Maison des Sciences de l’Homme (FMSH, Paris) vient de rendre public le fonds d’archives de l’historien Georges Haupt (1928-1978). Ce fonds comprend d’importantes ressources relatives à l’histoire du socialisme européen d’avant la Première Guerre mondiale, notamment sur l’Europe de l’Est et les Balkans. G. Haupt avait conservé une partie significative des archives de Camille Huysmans, homme politique belge qui fut secrétaire du Bureau socialiste international, l’organe de direction de l’Internationale socialiste au début du XXe siècle fondée en 1900. Cette nouvelle documentation permet d’approfondir notre connaissance de l’histoire du socialisme et des débats qui le traversent avant 1914. Cette journée entend faire le point sur des recherches récentes sur le sujet, inspirées par les méthodes d’études proposées par G. Haupt et par les renouveaux proposés par l’histoire transnationale.

Programme

Téléchargez le programme en pdf

  • 10h00-10h20 : Jean-Numa Ducange, MCF en Histoire contemporaine, coordinateur d’EUROSOC : État d’avancement du projet EUROSOC
  • 10h20-10h35 : Discussion

MÉTHODOLOGIE

  • 10h35-11h00 : Élisa Marcobelli, docteure, EHESS : Les socialistes français, italiens et allemands et la paix avant 1914
  • 11h00-11h15 : Discussion
  • 11h15-11h30 : Pause

ÉTUDES DE CAS (1)

  • 11h30-12h45 : Présidence Jean-Numa Ducange
    • Lucie Guesnier, docteure, Université de Paris 1 : Le cas du socialisme roumain
    • Alexandre Riou, master 2, Université de Rouen : Naissance et développement du socialisme tchèque
    • Frank-Olivier Chauvin, doctorant, Université de Rouen : Les socialistes ottomans et l’héritage révolutionnaire français
  • 12h45-13h00 Discussion

ÉTUDES DE CAS (2)

  • 14h30-15h20 : Présidence Michel Biard, directeur du GRHis
    • Pierre Alayrac, Master 2, ENS Paris : Le congrès de Londres (1896) : comprendre le déroulement d’un congrès socialiste
    • Andréa Benedetti, doctorant, Université de Strasbourg : Le Bureau socialiste international : nouvelle approche
  • 15h20-15h35 Discussion
  • 15h35 16h Pause

TABLE RONDE AUTOUR DES ARCHIVES DE GEORGES HAUPT

  • 16h00-17h20 Présidence : Serge Wolikow, Consortium mondes contemporains
  • Julien Pomart (Archiviste, FMSH), Maria Grazia Meriggi (Professeure, Université de Bergame), Michel Dreyfus (Directeur de recherches émérite, CNRS), Julien Hage (MCF, Université de Paris X-Nanterre)
  • 17h20-17h45 : Discussions et conclusions

L’instrument de recherche des archives de Georges Haupt est désormais en ligne sur le portail Nabû de la FMSH.

 

Retour sur l’Atelier d’histoire numérique : Bucarest

Comme annoncé précédemment, l’équipe de la MSH de Dijon (Celine Alazard, Aurelia Vasile  et Serge Wolikow) soutenue par le consortium ArcMC a réalisé un déplacement à Bucarest dans le cadre de l’Atelier d’histoire numérique organisé par la Faculté d’Histoire de l’Université de Bucarest en collaboration avec le Centre Régional Francophone de Recherches Avancées en Sciences Sociales (CEREFREA).

Cette manifestation a été l’occasion de connaître les préoccupations méthodologiques et scientifique des collègues historiens et archivistes de Roumanie et Hongrie.

L’équipe dijonnaise a présenté d’une part, le rôle de la Maison des Sciences de l’Homme en l’occurrence celle de Dijon et du réseau des MSH et d’autre part, les méthodes de traitement des archives réalisées dans le cadre du projet Paprik@2F.

Le public a montré un intérêt particulier pour les recherches possibles dans les fonds de l’Internationale communiste (recherche dans les éléments descriptifs, en plein texte en dans les documents ocr-isé) et pour les aspects méthodologiques et techniques liés aux traitements de fonds : norme ISAD(G), outils de mise en ligne, langage de programmation (Java ; Tomcat).

Pour plus d’informations sur cet événement, consultez le site du consortium

Journée d’étude « Brigadistes et volontaires étrangers dans la Guerre d’Espagne : retour aux sources »

Brigadistes et volontaires étrangers dans la Guerre d’Espagne : retour aux sources
Mercredi 23 novembre 2016, Université Paris Nanterre, Bâtiment B, salle des conférences

Cette journée d’étude, organisée par la BDIC en partenariat avec les Archives nationales, donnera à voir la diversité des sources sur les Brigades internationales, déjà versées dans des institutions patrimoniales ou encore entre les mains de collectionneurs privés. Elle sera aussi l’occasion de faire le point sur l’évolution des outils permettant de repérer ces archives et de réfléchir à leurs différents usages — pour en proposer de nouvelles lectures.

Cette démarche s’inscrit pleinement dans les réflexions du Consortium Arcmc de la TGIR Huma-Num qui envisage de poursuivre cette initiative par le développement d’une indexation multilingue.

A cette occasion, Françoise Blum du Centre d’Histoire Sociale, membre du consortium Arcmc, présentera l’exposition virtuelle « Marty et les Brigades internationales » réalisée sur Omeka (http://chs.huma-num.fr) en s’appuyant sur les services d’Huma Num (Nakala, espace d’hébergement web).

De même, Serge Wolikow représentera le consortium Arcmc notamment lors de la table ronde consacrée aux  sources à découvrir et à sauvegarder (collections patrimoniales, collections privées).

Consultez le programme de la journée

Digital history workshop // Atelier d’histoire numérique : Bucarest

 Digital history workshop // Atelier d’histoire numérique
18-19 novembre 2016 à la Faculté d’Histoire, Université de Bucarest
L’équipe de la MSH de Dijon, Celine Alazard, Aurelia Vasile  et Serge Wolikow, soutenue par le consortium ArcMC, présente le projet numérique autour des archives communistes dans le cadre de l’Atelier d’histoire numérique, organisé à l’Université de Bucarest.
C’est l’occasion de montrer les méthodes de traitement des archives à la MSH de Dijon, réalisées dans le cadre du projet Paprik@2F et l’enjeu de la mise à disposition à la communauté scientifique des fonds d’archives jusqu’alors éparpillés.

C’est également l’occasion de proposer et entrevoir des projets commun d’avenir autour des objets scientifiques d’intérêt général et de présenter le rôle de la TGIR Huma-Num dans l’accompagnement des chercheurs vers le tournant numérique.

 

Consultez le programme

Pour plus d’informations, visitez la page de l’événement