Appel à contributions : La caméra explore le champ Mondes ruraux contemporains, chercheurs et images animées

Il s’agit d’un appel à contributions en vue d’un colloque organisé par le Laboratoire d’Etudes Rurales avec le soutien de l’Université Lumière Lyon 2 et du Réseau national des MSH.

Il se tiendra à l’ Institut des Sciences de l’Homme de Lyon le 16-17 juin 2014.

Les enjeux soulevés par ce colloque rejoignent certaines des thématiques du consortium ArcMC . Il s’inscrit pleinement dans le Pôle Mondes Ruraux. Edouard Lynch , responsable de ce pôle, fait d’ailleurs partie du comité d’organisation de ce colloque, tout comme Gilles Laferté et le CERHIO eux aussi impliqués dans la vie du consortium.

Argumentaire :

« Les cameraproductions d’images animées n’ont cessé de croître depuis leur invention au début
du 20e siècle. D’abord limitée, en raison des coûts de fabrication, de diffusion et de contraintes 
techniques, leur utilisation va progressivement s’étendre dans tous les domaines de la société. Au cinéma qui domine la première moitié du XXe siècle succèdent ensuite la télévision, puis les
 télévisions, et toutes les ressources de la vidéo analogique et numérique diffusées par de
nouveaux supports qui ont transformé notre société en une société dite de l’image… »

[Télécharger l’intégralité de l’appel à contributions]

Quatre thématiques :



• Une première séquence sera consacrée à la présentation de différentes institutions, privées ou
 publiques engagées dans la collecte et la conservation de fonds en rapport avec le monde rural. 
Ce sera l’occasion de mettre en évidence la diversité des supports existants, issus de la télévision,
 du monde amateur ou de la production associative et privée. Les approches comparatives à 
l’échelle européenne seront particulièrement privilégiées.

• Une seconde séquence se penchera sur les difficultés spécifiques liées à la conservation et à 
l’exploitation des images animées, à la fois en amont, par les institutions dépositaires, mais aussi
 par les chercheurs. On pense en particulier à la question des procédures d’indexation, du droit
 des images, de leur propriété et de leur diffusion, ainsi que des outils d’analyses développés par
les documentalistes et les chercheurs.

• Un troisième volet abordera plus directement les usages scientifiques des images, en s’attachant 
aux dynamiques de production : comment l’ensemble des champs disciplinaires des sciences sociales ont fait et font de plus en plus de l’image animée non pas un simple collecteur de
données mais un support central d’écriture scientifique.

• Enfin, le quatrième et dernier temps sera consacré aux usages des images animées comme 
sources et matériaux de connaissance et d’exploration des sociétés contemporaines. Comment les
 chercheurs en sciences sociales utilisent et intègrent les images sans cesse plus nombreuses produites dès la fin du XIXe siècle puis de manière exponentielle après 1945 sur les sociétés 
rurales ? Quels types de fonds apparaissent les plus riches, quelles sont les échelles d’analyse les
 plus pertinentes et comment s’articulent-elles avec les autres ressources documentaires, écrites ou
 orales mobilisées par les chercheurs ?

Ce colloque s’inscrit dans une dynamique de recherche initiée depuis 2010 à partir d’un 
projet porté par l’Université Lumière Lyon 2 et le Laboratoire d’Etudes Rurales, Approches du
 Monde Rural par l’Image Animée (CMRIAS) projet pluridisciplinaire associant plusieurs équipes de Lyon2
 qui s’est ensuite élargi à d’autres partenaires, notamment à travers le réseau national des maisons 
des sciences de l’Homme et plus particulièrement les établissements de Dijon, Rennes et d’Aix en 
Provence ainsi qu’à d’autres chercheurs, historiens, géographes, sociologues et anthropologues.
 Deux journées d’études ont déjà permis d’engager des débats et d’amorcer des pistes de
recherche autour des films militants et des méthodes et des enjeux de l’indexation, avec des
 partenaires institutionnels investis dans la conservation et la validation de fonds audiovisuels : 
l’INA, les cinémathèques des Pays de Savoie et de l’Ain, de Bretagne, de Toulouse et le Centre
 national de Documentation Pédagogique.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.