Le consortium ArcMC signale l’ouverture des archives de la Seconde Guerre mondiale

Partenaire du consortium ArcMC, les Archives nationales ont annoncé sur leur site l’ouverture complète des archives de la Seconde Guerre mondiale.  Pour plus d’informations cliquez ici.

Cette annonce rejoint les journées d’études organisées le 30 septembre et le 1er octobre 2015 aux Archives Nationales sur les archives de la répression de l’internement et de la déportation pendant la Seconde Guerre Mondiale. Le consortium Archives des Mondes Contemporains (ArcMC) de la TGIR Huma-Num, avait pris une part active dans l’organisation des journées et dans la réflexion générale. Jean Vigreux, professeur à l’université de Bourgogne et coordinateur de l’ANR Paprik@2F avait présenté les fruits du partenariat réalisé entre les Archives Nationales, institution patrimoniale, et l’équipe de recherche du projet ANR Paprik@2F (voir la vidéo ici). Serge Wolikow, coordinateur du consortium ArcMC avait pour sa part conclu sur les enjeux des humanités numériques pour ce type d’archives (voir la vidéo ici).

L’arrêté du 24 décembre 2015 portant ouverture d’archives relatives à la Seconde Guerre mondiale, publié au Journal officiel le 27 décembre, permet désormais la libre consultation, avant l’expiration des délais prévus à l’article L. 213-2 du code du patrimoine, d’un important corpus d’archives conservé aux Archives Nationales.

C’est l’occasion de mettre en valeur le travail réalisé par Christophe Bouvier pour le projet ANR Paprik@2F qui a bénéficié du soutien financier du Consortium ArcMC. Il a permis l’achèvement des instruments de recherche de la section spéciale de la cour d’appel de Paris et des archives de la direction de la Sûreté nationale relatives à la surveillance du parti communiste entre 1917 et 1947 (F/7 et fonds de Moscou).

L’année 2016 verra l’aboutissement final de ce projet d’archivage numérique de données importantes pour la recherche sur la Seconde Guerre mondiale et sur l’histoire du communisme français avec d’une part :

– la mise en ligne prévue de l’instrument de recherche des archives de la section spéciale de la cour d’appel de Paris dans la salle des inventaire virtuelle des Archives nationales et sur Pandor de la MSH de Dijon

– la mise en ligne d’un instrument de recherche sur la surveillance du parti communiste entre 1917 et 1947 par la direction de la Sûreté nationale (F/7 et fonds de Moscou) dans la salle des inventaire virtuelle des Archives nationales et sur Pandor de la MSH de Dijon

– la mise en ligne d’un corpus de documents numérisés (tracts, papillons, affiches, journaux,  etc.) inédits (non encore numérisés par d’autres institutions patrimoniales ex. MSH Dijon dans Pandor ou BnF dans Gallica)  portant sur la propagande du parti communiste entre 1917 et 1947 issus des archives de la section spéciale de la cour d’appel de Paris et de la direction de la Sûreté nationale (près de 5000 documents numérisés correspondant à près de 13900 vues).

Enfin, l’année 2016 sera aussi l’occasion pour le Consortium en collaboration avec plusieurs de ses partenaires et les Archives Nationales de réfléchir sur le développement d’un portail numérique dédié aux archives de la Seconde Guerre mondiale en France, portant sur divers aspects: répression, internement, fusillés,  déportation,  mais aussi résistance.

Bonne découverte,


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *