Rencontre avec Andrei Sorokin (RGASPI)

En juillet dernier, aux archives départementales de Bobigny se réunissaient plusieurs représentants d’institutions de recherche autour d’Andrei Sorokin, le directeur des Archives d’État russes pour l’histoire sociale et politique (RGASPI)…
Voici un compte-rendu réalisé par les responsables de l’ANR Paprik@2F et glané sur leur carnet de recherches : http://anrpaprika.hypotheses.org/312

« Réunion aux Archives départementales de Bobigny

11 juillet 2013

Par

Le 3 juillet 2013 a eu lieu une rencontre de travail qui a eu pour but de discuter les multiples possibilités de coopération entre les Archives d’État Russes pour l’histoire sociale et politique (RGASPI) et différentes institutions de recherche et d’archives de France et d’Europe, fondations et associations (Archives départementales de Bobigny, Fondation Gabriel Péri, Université de Bourgogne, Archives Nationales, VfA).

La rencontre s’est déroulée en deux étapes:

– le matin, aux Archives départementales de Bobigny: les responsables des AD 93 ont présenté l’organisation des fonds, les instruments de recherche existants sur le site internet et ont proposé une visite dans les dépôts pour montrer aux collègues des documents spécifiques; Victor Lagarde, archiviste du projet PAPRIK@2F, a présenté la situation actuelle du fonds 517.1 (le fond français de l’Internationale Communiste): numérisation, indexation, fonds manquants ; le directeur du RGASPI, Andrei Sorokin, a présenté la structure des fonds du RGASPI et la mise en ligne des documents numérisés sur le site internet de l’institution.

– l’après-midi, à la Fondation Gabriel Péri: dans le cadre d’une table ronde, les échanges ont pris la forme d’un dialogue où les perspectives des potentielles collaborations se sont affirmées ouvertement. Plusieurs pistes s’entrevoient :

  • publications communes,
  • traductions en français des ouvrages russes,
  • collaborations scientifiques: organisations des événements thématiques communs : séminaires de recherche, colloques, conférences, expositions,
  • éclaircissement des questions juridiques concernant l’ouverture et le don de fonds,
  • projet commun de numérisation,
  • mise en place des espaces de visibilité d’une institution à l’autre, via Internet.

Les sujets d’intérêt commun:

  • la guerre et l’antifascisme,
  • les origines du PCF,
  • la social-démocratie en Europe,
  • les intellectuels et leur engagement,
  • la Résistance et la Libération,
  • mouvement ouvrier,
  • les guerres napoléoniennes.

Échanges à suivre. »


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *