Archives par mot-clé : Bucarest

Retour sur l’Atelier d’histoire numérique : Bucarest

Comme annoncé précédemment, l’équipe de la MSH de Dijon (Celine Alazard, Aurelia Vasile  et Serge Wolikow) soutenue par le consortium ArcMC a réalisé un déplacement à Bucarest dans le cadre de l’Atelier d’histoire numérique organisé par la Faculté d’Histoire de l’Université de Bucarest en collaboration avec le Centre Régional Francophone de Recherches Avancées en Sciences Sociales (CEREFREA).

Cette manifestation a été l’occasion de connaître les préoccupations méthodologiques et scientifique des collègues historiens et archivistes de Roumanie et Hongrie.

L’équipe dijonnaise a présenté d’une part, le rôle de la Maison des Sciences de l’Homme en l’occurrence celle de Dijon et du réseau des MSH et d’autre part, les méthodes de traitement des archives réalisées dans le cadre du projet Paprik@2F.

Le public a montré un intérêt particulier pour les recherches possibles dans les fonds de l’Internationale communiste (recherche dans les éléments descriptifs, en plein texte en dans les documents ocr-isé) et pour les aspects méthodologiques et techniques liés aux traitements de fonds : norme ISAD(G), outils de mise en ligne, langage de programmation (Java ; Tomcat).

Pour plus d’informations sur cet événement, consultez le site du consortium

Digital history workshop // Atelier d’histoire numérique : Bucarest

 Digital history workshop // Atelier d’histoire numérique
18-19 novembre 2016 à la Faculté d’Histoire, Université de Bucarest
L’équipe de la MSH de Dijon, Celine Alazard, Aurelia Vasile  et Serge Wolikow, soutenue par le consortium ArcMC, présente le projet numérique autour des archives communistes dans le cadre de l’Atelier d’histoire numérique, organisé à l’Université de Bucarest.
C’est l’occasion de montrer les méthodes de traitement des archives à la MSH de Dijon, réalisées dans le cadre du projet Paprik@2F et l’enjeu de la mise à disposition à la communauté scientifique des fonds d’archives jusqu’alors éparpillés.

C’est également l’occasion de proposer et entrevoir des projets commun d’avenir autour des objets scientifiques d’intérêt général et de présenter le rôle de la TGIR Huma-Num dans l’accompagnement des chercheurs vers le tournant numérique.

 

Consultez le programme

Pour plus d’informations, visitez la page de l’événement