Projet « Disque-exil »


Responsable 

 IHCEProjet de l’Institut d’Histoire Culturelle Européenne-Bronislaw Geremek ( IHCE)

 Partenaires : Les Archives Départementales et l’Agence culturelle de Meurthe-et-Moselle, avec l’Université de Lorraine, Le Château des Lumières, Lunéville.

 Contact : Mégane Vignon

 –

CaractéristiquesLogo Disque Exil_bonne def_SA

L’objectif du projet Disque-exil est la reconstitution virtuelle des discothèques de particuliers, inspirée par ce qui a été fait sur les bibliothèques privées de l’époque moderne. Il s’inscrit dans une orientation historiographique européenne qui privilégie les « gens ordinaires », le simple commerçant, l’ouvrier de base, et s’intéresse aux mémoires et aux trajectoires familiales. La première étape du projet concerne la reconstitution des discothèques des familles issues de l’immigration dans la région de la Lorraine. La collecte des disques issus d’archives personnelles est en cours, elle permettra d’affiner l’histoire culturelle de l’immigration. La reconstitution de l’univers sonore des migrants permettra d’évaluer la part des discothèques militantes (label Chant du monde et chansons militantes locales), des chansons à la mode, des disques non musicaux, des répertoires religieux et questionnera un supposé passage linéaire d’une culture de départ à la culture du pays d’accueil.

Le fond documentaire qui contient déjà quelques centaines de disques est physiquement conservé au Château de Lunéville : les collections des disques sont en dépôt de court ou long terme dans les locaux de l’IHCE, selon le souhait de leurs propriétaires. Un catalogage et une numérisation systématique de sauvegarde seront entrepris et les différents fichiers (son, photos des pochettes, inventaires) pourront être consultés sur place par les chercheurs et le grand public. Une mise en ligne des inventaires, des photos et des extraits sonores, conforme aux précautions juridiques, est envisagée. Le projet se trouve actuellement à l’étape de localisation des sources, d’état des lieux et d’estimation des volumes.

Exploitation

Avec le soutien des institutions patrimoniales et de nombreux partenaires scientifiques, européens et internationaux, l’objectif à moyen terme est la constitution d’un réseau de recherche comparée sur les pratiques et les goûts musicaux des migrants à travers leur discothèque.

Disque-exil pose des questions en matière d’archivage, de droits de propriété, de traitement de méta-données, autour d’un support particulier, les disques et les cassettes audio (éventuellement la numérisation d’enregistrements d’entretiens de recherche).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *