Groupe Seconde Guerre mondiale

Considérations générales

L’intérêt culturel pour la Seconde Guerre mondiale s’exprime dans notre société par la vitalité et l’activité de très nombreux musées, associations consacrés à la mémoire de cette époque qui sert à la fois de référence pour penser les catastrophes majeures mais aussi les épisodes héroïques. En même temps les archives de cette période longtemps fermées s’ouvrent enfin et suscitent un intérêt massif comme l’attestent de nombreuses expositions. Enfin la connaissance historique de cette période s’inscrit nécessairement dans une approche européenne et internationale qui suppose des coopérations scientifiques.

Paradoxalement les recherches historiques et la formation universitaire sont concentrées dans un petit nombre d’universités et de laboratoires. La spécialisation conduit ici à étudier davantage la déportation, la résistance, les mouvements pacifistes ou encore les relations internationales. A l’époque du numérique, la dispersion des équipes et des établissements peut être une richesse à condition d’en penser la coordination et la convergence des compétences sans effacer les ancrages territoriaux.

Conflits et luttes au temps de la Seconde guerre mondiale – réseau et portail numérique

Il s’agit de construire et entretenir un portail numérique permettant de rapprocher les différentes recherches et spécialités mais aussi de répondre aux interrogations de plusieurs publics. Pour cela il doit s’appuyer sur un réseau numérique qui permet circulation et partage des données ainsi que des consultations partant de requêtes permettant de croiser la recherche sur les fonds et les bases de données associées. Le portail doit ainsi combiner des expositions virtuelles, des bases de données, des collections documentaires, émanations d’un réseau associant des équipes de recherches mais aussi des établissements patrimoniaux et culturels

Structuration thématique

Enjeux géopolitiques – stratégiques – les principaux foyers de conflits – Extrême Orient, Europe
Les forces en présence – diplomatie et politique militaire, les puissances fascistes, les puissances de la SDN, l’URSS.
Les théâtres d’opérations et les conflits : l’Extrême orient, l’Afrique orientale, l’Espagne,
L’Europe centrale, l’Europe de l’ouest.
La politique allemande – la création de l’Europe allemande, le contexte des politiques de déportation et d’extermination. Leur mise en œuvre à l’est et à l’ouest de l’Europe.
De l’antifascisme, les luttes contre la guerre aux résistances dans les pays occupés

Partenaires

MSH Caen
MSH Dijon
MSH Besançon
Archives nationales
BDIC
Service historique de la Défense
Institut Historique Allemand de Paris
INA
Mémorial de Caen
Fondation pour la Mémoire de la Déportation