CONSORTIUM ArcMC

Placé sous la direction scientifique de Serge Wolikow, le Consortium Archives des Mondes contemporains est un projet labellisé en novembre 2012 par TGIR Corpus (aujourd’hui TGIR Huma-Num).

Présentation

Le Consortium ARcMC a pour objet de soutenir et développer une démarche collaborative et collective qui permette de répondre aux problèmes qui découlent de la nature même des archives de la période contemporaine et des problèmes posés par leur numérisation (XIXe-XXe siècle).

Les archives des mondes contemporains sont caractérisées tout à la fois par leur masse, l’hétérogénéité des supports (du papier au microsillon en passant par la photographie ou les disquettes informatiques, CD-Rom et les supports vidéo anciens et récents), leur fragilité, la diversité de leur statut juridique (public ou privé), et la dispersion des lieux où elles sont conservées. Par ailleurs, la situation de ces archives est très diverse : les unes ont déjà été indexées et numérisées, quand d’autres doivent encore être constituées en corpus.

Ces dernières années de nombreuses initiatives dispersées ont donné lieu à différentes initiatives documentaires numériques dans plusieurs domaines : celui des archives politiques, des archives de la recherche en sciences sociales ou encore dans celui du patrimoine des mouvements sociaux et du travail industriel, enfin des déplacements des populations, des migrations économiques et politiques.

Les thématiques

Le projet s’articule à partir de corpus d’archives distincts, renvoyant à différentes thématiques. Six grands pôles ont été identifiés :

  •          Mouvements sociaux et organisations ouvrières
  •          Pensée critique
  •          Mondes ruraux
  •          Monde de l’entreprise, de l’industrie et du travail industriel
  •          Circulations, migrations
  •          Archives de la recherche et des chercheurs

Ces pôles ont été définis sur la base de la mobilisation de communautés de chercheurs autour de corpus existants ou en voie de constitution.  Le nombre, le contenu et le périmètre de ces pôles pourront être modifiés en fonction de l’identification de nouveaux corpus, constitués ou en voie de constitution par les équipes de chercheurs associés au réseau qui porte le Consortium Archives des Mondes contemporains.  Pour l’instant ils sont conçus pour pouvoir accueillir les chercheurs qui désirent s’associer à ce programme.

Une approche collective et collaborative

Le consortium est formé d’équipes de chercheurs en histoire (politique, culturelle, sociale, économique, etc.), mais aussi de disciplines voisines avec qui les historiens ont l’habitude de travailler (science politique, anthropologie, sociologie), ainsi que d’archivistes qui apportent leur connaissance des méthodes d’inventaire, de classement et de conservation, et des spécialistes de la numérisation et de la diffusion en ligne.

Le consortium constitue ainsi un réseau qui s’appuie également sur des partenariats avec des institutions et des établissements culturels publics et privés. Outre le réseau des Maisons des sciences de l’homme, des liens étroits existent entre autres avec : les Archives nationales, le Codhos (Collectif des centres de documentation en histoire ouvrière et sociale), la Fondation Gabriel Péri, l’Académie François Bourdon, l’INAO (Institut National des Appellations d’Origine), etc…

 Objectifs

La numérisation et la mise en ligne constituent une réponse pertinente aux problèmes de conservation et d’accessibilité aux chercheurs qui résultent de la nature et de la situation même de ces archives. Il ne s’agit nullement de redoubler les missions des institutions canoniques d’archivage – notre Consortium inclut des représentants des Archives de France – mais d’intervenir en complément sur des domaines où  les inventaires et guides des sources comme la communication en ligne sont actuellement peu développés afin d’offrir des outils pertinents de mise à disposition de corpus aux équipes de recherche ici mobilisées et, au-delà, aux mondes académiques qu’elles représentent. Il doit également être une porte d’entrée pour les jeunes chercheurs qui s’engagent dans leurs investigations documentaires.

Ce consortium centré sur les archives des mondes contemporains a donc pour vocation de produire des outils et des modes de travail communs aux différents corpus, ce qui suppose une réflexion transversale dont ce Carnet d’Hypothèses se veut le relais.

L’équipe de coordination du Consortium Archives des Mondes contemporains :

Serge Wolikow,  Coordination scientifique

Julie Demange, Coordination administrative

Maison des Sciences de l’Homme de Dijon
USR CNRS-Université de Bourgogne n° 3516 6, Esplanade Erasme – BP 26611
21066 Dijon cedex
http://msh-dijon.u-bourgogne.fr/

2 réflexions au sujet de « CONSORTIUM ArcMC »

  1. Pour information et éventuellement mutualisation, aide et conseils

    La fraternelle de Saint-Claude possède un fonds important d’archives concernant l’histoire ouvrière (250 m.l.), d’autant plus important que La Fraternelle historique a été un lieu d’invention sociale (les coopératives « communistes » dites de l’École de Saint-Claude). Nous avons entrepris depuis 2010 la numérisation de ces archives (actuellement près de 1 TO de données, principalement de l’industrie du diamant).
    Nous cherchons actuellement des conseils techniques pour l’archivage numérique de ces archives (entrées de métadonnées en EAD…) et des moyens pour leur mise en ligne (mutualisation, hébergement, diffusion).

    Roger Bergeret, membre du CA de La fraternelle, délégué aux Archives

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *