Le fonds d’archives de Florence Weber

En 1998, lorsque Florence Weber quitte l’INRA, elle confie ses archives à la Maison des Sciences de l’homme de Dijon.

Ethnologue française née en 1958. Normalienne, agrégée en sciences sociales en 1981, Florence Weber est chercheur à INRA de 1983 à 1998. Depuis 1998, elle est professeur à l’École Normale Supérieure. Ses domaines, de recherche concernent la sociologie et ethnographie des cultures populaires, la sociologie et anthropologie économiques, ethnographie de la parenté française contemporaine et enfin préhistoire de l’ethnologie française entre les deux guerres.

Ce fonds prFonds-Weber_2013-11-21end place au sein du Centre Marcel Maget. Après avoir fait l’objet d’un traitement archivistique, l’instrument de recherche a été encodé en DTD EAD 2002 et indexé au cours de l’année 2013. Ce travail a été réalisé par une archiviste de la MSH de Dijon. Le Service de Numérisation et de Bases de Données de la MSH de Dijon a procédé à la numérisation du fonds.

Ces résultats ne sont cependant pas rendus publics sur le portail PANDOR de la MSH de Dijon pour des raisons de droit privé. Ce fond contient en effet des informations sur le producteur, mais aussi un certain nombre de données sur les personnes qui ont participé aux enquêtes de la chercheuse. La consultation se doit donc d’être motivé et elle est soumise à l’autorisation du dépositaire.

LOGO_PANDORpetitL’instrument de recherche est accèssible en ligne : Fonds Florence Weber

Le fonds couvre la période des études supérieures de Florence Weber ainsi que de sa carrière à INRA, plus précisément de 1977 à 1998. Il s’articule autour de 3 unités:

  1.   Études – Ses travaux de recherche sur Montbard et sa région notamment ; ses cours.
  2.   Carrière à INRA – Ses travaux de recherche, notamment sur les jardins ouvriers ; participation aux colloques  et sa documentation.
  3.   Activités éditoriales et publications – Sa participation au comité de rédaction de Critiques Sociales , des Cahiers d’Économie et de Sociologie Rurales et de Genèses et  les documents concernant ses articles publiés.

Ce fonds contient des enregistrements audios enregistrés sur cassettes et des documents papiers et photographiques. Son volume correspond à 60 boîtes d’archives et une carte hors format, soit 6 ml.

hgjuhyfuy


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *