Présentation de trois fonds de chercheurs traités à la MSH de Dijon

Historique de conservation

 Dans le cadre du Centre Marcel Maget, en collaboration avec l’équipe du Centre d’Economie et de Sociologie appliquées à l’Agriculture et aux Espaces Ruraux CESAER, la Maison des Sciences de l’Homme de Dijon conserve des archives de trois chercheurs qui se sont intéressés aux  mutations  et recompositions des mondes ruraux : Henri Mendras, Marcel Jollivet et Hugues Lamarche.

 Ces trois fonds proviennent de l’initiative de Marcel Jollivet, chercheur émérite au LADYSS de Nanterre, qui  a choisi, en 2009 de confier ces fonds d’archives  à la MSH de Dijon.

 Le  Laboratoire Dynamiques sociales et recomposition des espaces (LADYSS) a été créé en janvier 1997. Il est née de la fusion de quatre groupes de Chercheurs appartenant à différentes disciplines de sciences humaines et sociales  et en particulier pour la sociologie le Groupe de recherches sur les mutations des sociétés européennes (GRMSE).

indexPour plus de renseignements sur le LADYSS , un article d’Hugues Lamarche  à cette adresse : http://www.rechercheisidore.fr/search/resource/?uri=10670/1.mxwdrd

La conservation et le traitement ont été réalisés par la  Maison de Science de l’Homme de Dijon. Ces fonds ont  fait l’objet d’un traitement archivistique, d’une première indexation et l’instrument de recherche a été encodé sous le format DTD EAD 2002. et  sont consultables sur PANDOR.

  Rapide présentation des fonds

  Le fonds d’Henri Mendras (1927-2003)

Guilmécourt04Sociologue français est souvent présenté comme le fondateur de la sociologie rurale en France. Il a grandi dans l’Aveyron qu’il apprit à connaître le monde de l’élevage. Etudiant  à la Sorbonne, il fut formé au contact de Georges Gurvitch et de Georges Friedmann. Après un séjour d’études aux Etats-Unis, qui est un moment marquant de son parcours de jeune chercheur, il revient au Centre  d’études sociologiques et devient. Directeur de recherche au CNRS (1954), puis professeur de sociologie à l’IEP de Paris (1956-1957), il devient conseiller à l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE) en 1981.  Il fut aussi le fondateur et Directeur de l’Observatoire sociologique du changement (1983-1993), membre du Conseil économique et social (1995-1997), membre de l’académie d’agriculture (depuis 1970), il était devenu directeur de recherche émérite au CNRS.  En 1967, la publication de son livre « La  fin des paysans », issu de sa grande thèse d’état,  a été une étape importante dans le renouvellement de  perceptions des sociétés rurales.  Partant d’une analyse de la société française, il a progressivement élargi son objet d’analyse  vers les sociétés européennes comme en témoigne l’un de ses derniers grands ouvrages «  L’Europe des Européens »  (1997).

 Ce fonds a été classé en tenant compte de la cohérence du fonds. Il est organisé  en trois sous-fonds qui reflètent certaines des fonctions d’Henri Mendras. Le premier regroupe des matériaux pour ses enseignements (1949-1979), le second concerne ses  travaux de recherches (1957-1996) et le dernier  ensemble  rassemble des revues, rapports et publications d’Henri Mendras.

 Il s’agit d’entretiens audio et de données papiers dont le volume est estimé à 2ml.

Accès à l’instrument de recherche : LOGO_PANDORpetitFonds d’archives Henri Mendras

Le fonds d’archives Marcel JollivetOnzain_coopérative_agricole

Sociologue français, tour à tour membre du groupe de recherches sociologiques du CNRS, membre de l’association des ruralistes français, directeur du groupement de recherches AGRAL, directeur du Groupes de Recherches sur les Mutations des Sociétés Européennes GRMSE, conseiller scientifique au programme environnement, Marcel Jollivet devient ensuite directeur de recherche émérite au CNRS. Ses domaines de recherche concernent la sociologie et l’ethnographie des cultures rurales, la sociologie et l’anthropologie économique, puis l’environnement.

Ce fonds regroupe les documents liées aux activités éditoriales du chercheur, ses travaux universitaires, des matériaux de ses enquêtes de terrain/travaux de recherches, des documents de préparations et présentations de colloques et journées interdisciplinaires, des rapports et carte ainsi qu’un certains nombres de données résultant de ces activité au sein d’organisme et de groupe de recherche.

Son volume est estimé à 24 ml soit 177 boites d’archives.

LOGO_PANDORpetit Accès à l’instrument de recherche: Fonds Marcel Jollivet

 Le fonds d’archives Hugues Lamarche

800px-Transport_van_stro_AHugues Lamarche est sociologue. Il fut chercheur au CNRS dans le groupe de recherches sociologiques (en 1992). En 2003 il est directeur de recherche CNRS pour l’UMR LADYSS (Laboratoire Dynamiques sociales et recomposition des espaces). Il a enseigné la sociologie et a travaillé sur la paysannerie en France et fut longtemps spécialisé dans l’étude de la paysannerie en France et en Europe et plus particulièrement en Europe centrale et orientale.

Le fonds a été coté en tenant compte de la cohérence du fonds et du classement l’ordre initial établi par Marie-Laure Marduel.  Il est organisé en trois parties qui recouvrent le parcours du Chercheur. La première revient sur son parcours universitaire dans les années 1990-1990, La seconde correspond aux travaux qu’il a mené de 1960  à 1998, enfin la dernière partie regroupe les rapports de recherche  produit par Hugues Lamarche.

Ce fonds contient des documents papiers et des documents audio, entretiens enregistrés sur cassettes et sur disquettes. Le volume de ce fonds représente 17 boites d’archives, soit 3 ml.

LOGO_PANDORpetit Accès à l’instrument de recherche: Fonds d’archives Hugues Lamarche

Photo à la une: 
Certains droits réservés par Jeanne Menjoulet & Cie

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Julien Pomart dit :

    Bonjour,

    Après avoir lu cette présentation intéressante je souhaitais consulter les instruments de recherche, mais je ne trouve pas de lien.
    Pourriez-vous me les indiquer?

    Cordialement,

    Julien Pomart
    Responsable des Archives de la Fondation MSH

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *